Presse

very bag trip presse
marie claire voyage

VERY BAG TRIP :
ON A TOUS DEUX VIES, ET LA DEUXIÈME COMMENCE QUAND ON SE REND COMPTE QU’ON EN A QU’UNE…

DOSSIER DU 2/05/2022 – Marie-Claire France

L’agence de voyage Very Bag Trip emmène les « backpackers » à l’autre bout du monde dans des conditions exceptionnelles. Ils en reviennent les yeux chargés d’étoiles et d’expériences humaines inoubliables.

« On ne vit que deux fois ». Manuel Marotta a fait mentir le titre d’un des James Bond les plus célèbres sorti au cinéma en 1967. Il avait déjà derrière lui deux vies professionnelles quand il s’est lancé – c’était en 2020 – dans la troisième. La première vie lui avait valu en temps qu’infirmier de travailler pendant cinq ans à l’hôpital dans des services de soins intensifs et de réanimation. La deuxième l’avait vu diriger deux restaurants dans la même région, celle de Charleroi en Belgique. Il emmène maintenant sac à dos à l’autre bout du monde des groupes de dix personnes qu’il accompagne lui-même dans des endroits de rêve pendant une dizaine de jours, embarqués dans une aventure humaine unique faite de rencontres et de découvertes inoubliables.

Une démarche originale

C’est un voyage en Birmanie où il passera six mois autour de 2015 qui décidera de sa troisième vie professionnelle. « Je n’avais pas le temps de lever la tête », explique-t-il. « J’ai pris un aller simple pour la Birmanie et je suis resté six mois en Asie ». Et il poursuit : « J’ai fait des rencontres extraordinaires. Je suis rentré complètement métamorphosé ». Il revendra fin 2018 ses deux restaurants, puis prendra deux années sabbatiques pour « réfléchir à son futur projet », comme il le dit lui-même. Le concept unique qui est celui de Very Bag Trip, l’agence de voyage qu’il a montée début 2020, lui a été inspiré par les commentaires que lui avait valu sur les réseaux sociaux le récit de ses propres aventures. « Je me suis rendu compte que beaucoup de gens tentés par les voyages sac à dos à l’autre bout du monde avaient peur de partir seuls », constate Manuel Marotta. Le grand succès qu’il a rencontré depuis qu’il s’est lancé à 37 ans dans sa nouvelle … aventure professionnelle tient à l’originalité de sa démarche. « J’ai décidé de monter une agence de voyage artisanale, » dit-il. « Je prends des groupes et je pars avec eux ». « A ma connaissance, aucune autre agence ne propose cela, » ajoute-t-il. Very Bag Trip s’occupe de toute l’organisation du voyage depuis les billets d’avions jusqu’au logement.

Une règle de base

Manuel Marotta comptait accompagner ses premiers « aventuriers » dans les pays d’Asie, mais le premier confinement l’a contraint à retenir d’autres destinations, alors encore ouvertes au début de la pandémie. Ce sera le Guatemala où il a depuis accompagné beaucoup de groupes à raison de deux par mois pendant la bonne saison d’octobre à avril. C’est une destination à laquelle vont s’ajouter la Colombie, l’Indonésie (version initiation à la plongée sous-marine), une boucle Pérou-Bolivie-Chili et les Philippines.

Quelle que soit la destination, la règle de base est la même : un sac à dos de 9 kilos, pas un de plus. Les plus belles récompenses de ceux qu’il accompagne sont des partages de moments incroyables apportés par des programmes savamment composés d’émerveillements et de surprises, dans des environnements paisibles garantissant un maximum de sécurité. Manuel Marotta s’applique à faire sortir les « backpackers », comme il le dit lui-même de leur « zone de confort ». Il insiste beaucoup sur le fait que ses compagnons d’aventure lui confient à leur retour avoir appris à vivre différemment et pris confiance en eux. La rencontre non seulement de paysages, mais aussi et surtout de cultures, de langues, de rencontres, d’expériences humaines dans le groupe et en dehors du groupe a changé, de leur propre avis, la vie de beaucoup de ses clients qui sont vite devenus des amis et ne pensent qu’à renouveler l’aventure.

On peut vivre … plusieurs fois.

%d blogueurs aiment cette page :