Cap sur Bali : Une véritable identité culinaire…

La cuisine balinaise restera à tout jamais encrée dans mes papilles. Elle fait partie de mon top 3 avec le Japon et la Thaïlande. Elle utilise une riche variété d’épices, de légumes, de viandes et de poissons.
Variante de la cuisine indonésienne, elle mélange des éléments indigènes et des influences du reste de l’Indonésie, de Chine et d’Inde. Les habitants étant hindous, les traditions culinaires sont relativement distinctes du reste de l’Indonésie.
Outre les belles plages et autres sites touristiques, l’île propose également une cuisine traditionnelle savoureuse. Si vous êtes un passionné de voyages et de gastronomie voici 10 plats traditionnels à essayer à Bali. 
 
Les grands classiques de la vie quotidienne 

Gado-gado : Envie de fraîcheur et de légèreté ? Le gado-gado est un plat froid à base de légumes, crudités, œufs durs et chips de crevettes, lui aussi servi avec une sauce à la cacahuète. Vous pourrez le savourer en entrée ou, pour les petits appétits, en plat, et ce dans tous les restaurants. Les enfants apprécient tout particulièrement ce plat très coloré aux multiples saveurs.
 
Nasi goreng ou mie goreng : Ce grand classique de la cuisine balinaise ressemblerait presque à de la paella. S’il s’agit en effet d’un plat à base de riz (nasi), il existe aussi une version aux nouilles (mie), tous deux sautés à la poêle avec des oignons, des petits légumes et quelques épices. Accompagnée de viande ou de crevettes, cette spécialité offre une originalité : l’œuf au plat posé dessus. La déclinaison végétarienne peut vous être proposée. Le tout est servi avec du sambal (petite sauce épicée). Alors, ça a vraiment un goût de paella ?
 
Nasi campur : C’est un plat composite, constitué de plusieurs petites portions organisées autour de riz blanc nature. Vous y retrouverez des aliments variés : du poisson, de la viande, des condiments, des chips aux crevettes (krupuk) et quelques cacahuètes grillées pour agrémenter le tout. Il est parfois servi avec un œuf frit ou dur. Le nasi campur est un plat simple, complet et efficace dont il en existe de très nombreuses variantes à Bali, pour le plus grand plaisir des gourmets !
 
Bakso : La soupe Bakso est un plat traditionnel très populaire à Bali! Vous en trouverez partout, dans des petits restaurants, sur la plage dans la rue… C’est une soupe très typique des restaurants ambulants : les vendeurs de rue qui transportent leur matériel sur leurs scooters, on les appelle les « kaki lima ». Mais qu’est-ce ce que c’est ? Il s’agit d’une soupe composée de boulettes (poulet, boeuf ou poisson), de nouilles, de riz, de légumes, et de tofu, le tout servie dans un bouillon parfumé… Vous pourrez aussi choisir une sauce selon vos goûts ! (sauce piquante, sauce tomate ou soja sucré (kecap manis).
Nasi campur
Le sucré pour les gourmands 

Dadar gulung (crêpes à la noix de coco) : Ne vous laissez pas rebuter par leur couleur ! Ces petites crêpes épaisses (presque des pancakes) et vertes sont simplement faites à base de farine de riz et parfumée au pandan, ce qui leur donne cette couleur si particulière ! À l’intérieur, le fourrage est constitué de sucre de palme et de noix de coco râpée et grillée. Un véritable régal !
 
Bubur injin (riz noir au lait de coco) : On utilise du riz gluant pour confectionner ce plat, souvent servi en dessert pour les touristes mais qui est un petit déjeuner pour les Balinais. Ce riz noir est cuit dans le lait de coco, et servi dans une coupelle avec quelques lamelles de fruits frais, souvent de la mangue. Cette gourmandise savoureuse se déguste tiède.
Dadar gulung
Fruits 

En plus de tous ces plats typiques, vous pourrez toujours trouver à Bali d’excellents fruits et jus de fruits pour accompagner vos repas : mangues, papayes, goyaves, bananes, ananas et noix de coco mais aussi des fruits à découvrir comme les mangoustans, les rambutans (sortes de litchis) et le joli fruit du dragon. Egalement, le jack fruit, le snake fruit et le célèbre durian ne manqueront pas de vous surprendre.
Jack fruit – Le plus grand fruit au monde
Viandes et poissons
Babi guling (cochon de lait) : Au bord des routes, vous pourrez voir de petits stands spécialisés avec le panneau « babi guling » : un cochon de lait préparé à la broche et agrémenté de quelques épices. C’est le plat familial par excellence, plébiscité lors des fêtes et qui illustre à merveille la culture balinaise : ici, il faut prendre son temps pour savourer le spectacle de la graisse qui grésille délicatement, au grand plaisir de l’imagination de vos papilles. Cette cuisson donne à la viande de porc une texture très tendre qui se mange vite pour éviter qu’elle ne refroidisse. Ensuite, lors de la digestion, vous pourrez revenir à la langueur typique de Bali et apprécier le brouhaha des conversations.
 
Bebek betutu (canard) : Certes coûteux, le bebek betutu est un plat très délicat. Il est parfois difficile de le trouver, et dans certaines régions, il faut même le commander à l’avance ! Une attente à laquelle s’ajoute celle de la cuisson, qui est très lente, mais récompensée par une viande très tendre et savoureuse. Le canard est préparé farci, cuit à l’étouffée dans une feuille de bananier puis plongé rapidement dans une friture pour rendre sa peau croustillante. Un véritable délice qui est généralement réservé aux offrandes, alors savourez bien !
 
Kelinci (lapin) : Voici une spécialité moins répandue que les autres à Bali mais très intéressante également. Le lapin est souvent servi sous forme de brochettes (sate) ou de soupe, mais il existe évidemment bien d’autres cuissons et préparations à base de cette viande. Ces plats se dégustent notamment après une visite matinale au célèbre temple de Pura Ulun Danu Bratan et pendant une flânerie aux alentours. Le meilleur endroit pour déguster ce plat est au marché de Bedugul, juste à proximité du temple.
Pepes ikan (papillotes de poissons) : Le poisson est cuit à la vapeur dans des feuilles de bananiers afin de rester très tendre et de conserver toutes ses saveurs. On ajoute ensuite quelques épices et du lait de coco pour relever le tout. Ce plat traditionnel, que l’on mange volontiers à la main, est idéal avec du riz blanc pour accompagnement et saura, mine de rien, vous caler pour la journée !
 
Saté de viandes, légumes ou poissons : Il s’agit de petites brochettes de viande : poulet, porc, chèvre… Le saté se décline aussi au poisson (« sate lilit ») et, pour les végétariens, il existe la version aux légumes. Attention aux allergiques aux arachides car ces délicieuses brochettes sont servies avec… une sauce à la cacahuète ! Essayez de débusquer les satés fait avec un baton de citronnelle à la place du simple stick de bois. Ce plat surprenant ravira les promeneurs pressés car il se déguste facilement sur le pouce… Laissez-vous donc plutôt attirer par les marchands ambulants qui pullulent au bord des rues.


Saté lilit à la citronelle

Vous verrez des « warung » partout à Bali : à tous les coins de rue en ville, ou le long des routes à la campagne. Si les « warung » sont à l’origine des petits restaurants locaux, des gargotes de rue ou des cantines de bord de route, certains sont devenus de vrais restaurants, parfois même à tendance chic (surtout à Canggu et à Ubud par exemple). Ne manquez pas l’occasion d’y renter et de commander la spécialité de l’établissement ou le coup de coeur du chef .

%d blogueurs aiment cette page :